Le moringa : que faut-il savoir sur cette plante considérée comme un super-aliment ?

moringa

Le moringa est une plante qui a le vent en poupe en ce moment. En effet, ses avantages potentiels pour la santé humaine ont même conduit le journal The Guardian à le qualifier de « super-aliment de l’année 2018 ». Le moringa a toutes les chances de devenir un aliment tendance cette année, à l’instar du konjac, des graines de chia ou des baies de goji avant lui. Zoom sur ce qu’il faut savoir sur le moringa.

Qu’est-ce que le moringa ?

Le moringa est issu du « Moringa oleifera » qui est un petit arbre originaire de l’Inde, mais qui pousse dans de nombreuses parties du monde. Notamment en Asie du Sud-Est et en Afrique de l’Est. En fait, l’arbre entier est considéré comme comestible, qu’il s’agisse de son écorce, ou de ses feuilles, fruits, racines et graines. Toutes ces parties sont intéressantes au niveau nutritionnel ou encore thérapeutique.

Mais c’est surtout son pouvoir nutritif qui attire la curiosité des chercheurs. Et même s’il n’est pas encore aussi populaire que le konjac qui est un coupe faim puissant présenté ici, ou la graine de chia, le moringa est disponible dans de plus en plus de pharmacies ou parapharmacies. Ce sous forme de gélules et de sachets de poudre.

Les potentiels bénéfices de cette plante

Voici quelques un des bénéfices attribués au moringa :

  • Une forte teneur en nutriments

Selon le journal « Ecology of Food and Nutrition » et le département de l’Agriculture des États-Unis, les feuilles de cette plante sont très riches en nutriments essentiels. Ainsi, le moringa serait une excellente source en antioxydants et en vitamines du groupe B (B6 et B12), en vitamine C, en vitamine A, en fer, en magnésium, en potassium ou encore en zinc.

À titre de comparaison, pour 100 grammes, les feuilles de moringa contiendraient 2 fois plus de protéines et 3 fois plus de fer que les épinards. Sa teneur en potassium serait 3 fois supérieure à celle d’une banane. Cette forte teneur en nutriments pourrait faire du moringa, un excellent complément alimentaire pour ceux qui n’ont pas la possibilité de suivre une alimentation riche en nutriments.

  • Des propriétés anti-inflammatoires

Un autre atout santé que posséderait le moringa est sa forte teneur en antioxydants contenue dans ses feuilles. Ces antioxydants peuvent contribuer à réduire certains types d’inflammation en renforçant le système immunitaire. Des études ont mis en avant que le moringa contient des flavonoïdes, tels que la quercétine ; ainsi que du bêta-carotène (vitamine A), de la vitamine C et de l’acide chlorogénique.

À titre d’information, la quercétine est parfois utilisée comme antihistaminique naturel pour sa capacité à inhiber la libération de l’histamine dans le corps. Tandis que l’acide chlorogénique a pour effet de contribuer à améliorer le contrôle de la glycémie. En effet, un mauvais équilibre de la glycémie est lié au risque de diabète, à des problèmes d’inflammation. De ce fait, équilibrer le taux de sucre dans sang est un élément important pour réduire les inflammations.

  • Des effets positifs sur le cholestérol

Des études comme celle parue en 2017 dans le Journal of Medicinal Food ont également conclu que le moringa aurait la capacité de réduire les niveaux de mauvais cholestérol LDL. Il a d’ailleurs été prouvé que de nombreux aliments aux propriétés anti-inflammatoires peuvent aussi avoir des effets positifs sur le taux de cholestérol.

C’est notamment le cas du suppresseur d’appétit naturel konjac, des myrtilles ou encore des légumes à feuilles vertes. Dans cette optique, la consommation de moringa peut être intéressante afin d’augmenter le taux de bon cholestérol, réduire les risques de maladies cardiovasculaires et contribuer à la combustion des mauvaises graisses.

Comment utiliser le moringa ?

Il est possible de consommer les feuilles fraîches de moringa comme des légumes à feuilles vertes. Par exemple, on peut les manger crues en salades, les préparer sous forme de smoothie, ou les cuire à la vapeur.

Sous sa forme de poudre, le moringa est très concentré et il est facile de les mélanger à vos différents mets et boissons. À titre d’illustration, on peut les inclure à du jus fait maison, à du yaourt, à une soupe ou à un ragout ; ou simplement saupoudrer les plats avec la poudre.

Il est par ailleurs envisageable de préparer un smoothie combinant des fruits frais, avec de la poudre de moringa et d’autres super-aliments comme du konjac, ou des graines de chia. Concernant ce dernier point, voici en vidéo 6 super aliments à manger au cours du petit-déjeuner.

Quelques précautions dont il est nécessaire de tenir compte

Pour certaines personnes, inclure du moringa à leur régime alimentaire peut leur être bénéfique. Mais ce n’est pas forcément le cas de tout le monde. À titre d’exemple, il est probable que le moringa puisse interagir avec des médicaments. En outre, des précautions doivent être prises pendant la grossesse, l’allaitement.

Aussi, il est préconisé de toujours consulter votre médecin pour avoir des conseils et être certain que cette plante ne comporte aucun danger pour votre santé. En particulier si vous suivez une médication, ou si vous avez des problèmes de santé (diabète, insuffisance rénale, etc.).

En sus, il a été remarqué que le fait de consommer du moringa en soirée peut entraîner des troubles du sommeil tels que l’insomnie. De ce fait, il est conseillé de consommer du moringa le matin, ou durant l’après-midi. Étant donné sa richesse en fibres, le moringa peut également causer des troubles digestifs et avoir un effet laxatif.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*