Léo Guillot : « Créer une entreprise sans argent » Mythe ou Réalité ?

creer-entreprise-sans-argent

Il est venu le temps de mettre certaines choses au clair. Comment « Gagner de l’argent sur Internet », « créer une entreprise en ligne », « Générer des revenus rapidement sur le web » sont des promesses qui fut un temps, vues d’un mauvais œil par les internautes.

Tout le monde a déjà croisé une publicité intempestive en navigant sur un site du type : « Bonjour je m’appelle Jean-Kevin et je vais vous révéler mon SECRET pour Gagner 186 000€ en SEULEMENT 5 JOURS !!! ». Oublions celui-là une seconde parce « Faire de l’argent sur Internet » ne relève plus de l’arnaque, mais est au cœur d’une tendance qui se démocratise de jour en jour à vitesse grand V.

Aujourd’hui il n’est plus question de mythe lorsqu’on parle de « Gagner sa vie via des revenus issus du web ». Et créer une entreprise rentable sans investissement de départ ne fait plus partie du domaine de l’impossible.

La preuve ? Des dizaines milliers de personnes se lancent à leur tour dans l’entreprenariat via internet et réussissent. A différentes échelles de succès certes, mais parviennent à se constituer des revenus, qui pour certains représentent des centaines de milliers d’euros chaque année. Oublions aussi l’âge, le sexe, les catégories sociaux-professionnelles, le niveau de diplôme, car créer un business en ligne est donné à tout le monde !

Léo Guillot fait partie de ces jeunes entrepreneurs qui a réussi à bâtir un véritable empire sur Internet. Et aujourd’hui, il nous explique comment il a fait.

Si vous n’êtes pas convaincu que l’on peut réussir, ou si créer votre propre entreprise avec très peu de fonds d’investissements vous intéresse, alors nous vous invitons à lire ce qui suit…

Qui est Léo Guillot l’entrepreneur à succès ?

léo-guillot

Source : https://www.avis-formations.com/leo-guillot/

A 23 ans seulement, Léo Guillot est un jeune entrepreneur qui a bâti sa richesse en seulement quelques années, et, chose importante à noter, sans aide ni de gros capitaux de départ. A l’école, il était un élève ni bon ni mauvais. Pourtant désormais il est à la tête de plusieurs entreprises, notamment une agence marketing (GLC Marketing) dont les bénéfices sont exemplaires (et je pèse mes mots !). A seulement 23 ans il a l’envergure d’un patron qui a « roulé sa bosse » dans une grosse boite depuis plus de 30 ans.

Une des choses que l’on admire chez Léo Guillot, c’est sa vision de l’entreprise qui est unique et le fait qu’il parvient à nous décomplexer totalement face à l’entreprenariat. Chose qu’il fait très bien lorsqu’il nous parle face caméra sur YouTube par exemple, en nous expliquant le chemin à parcourir pour se lancer dans le monde de l’entreprenariat et du business en ligne.

Et pour vous cher lecteur/lectrice, nous allons vous donner une des méthodes de Léo Guillot pour créer une entreprise rentable sans argent. Parce que chez Feedagora, nous aimons vous donner des tas de petits conseils !

La méthode pour démarrer son entreprise en ligne sans argent : Le Cashflow

 

Qu’est-ce qu’un business à Cashflow ? Pour faire très simple, c’est un business que l’on va pouvoir monter avec peu d’argent de départ, et qui va nous permettre de générer nos premiers revenus, que l’on va pouvoir réinvestir ensuite dans des projets plus rentables.

Oups, « peu d’argent » ne veut pas dire « sans argent » vous me rétorquerez ! Et vous avez raison. Pas d’inquiétude, démarrer sans un seul centime c’est tout à fait faisable. Mais cela va prendre un peu plus de temps que si vous débutiez un business en ligne avec 200, 300 ou 500€ au départ.

Mais entre nous, je suis sûr que vous réussirez bien à trouver quelques centaines euros à investir, en faisant un petit job ou en mettant un peu de côté si vous êtes salarié. Tout n’est qu’une question de volonté !

D’ailleurs cette petite activité qui vous permettra d’obtenir vos premières centaines d’euros, est concrètement une activité à Cashflow.

Sur quels business à Cashflow se lancer au départ ?

business-cashflow

Si vous voulez démarrer un Business à Cashflow mais en rapport avec le monde du business en ligne, il existe des solutions !

Pour commencer, cherchez en vous quelque chose que vous savez et que vous pourrez apprendre à quelqu’un d’autre. Monétiser ce processus d’échange de connaissances et percevez vos premiers revenus. Facile non ? Et si vous n’avez rien à apprendre à personne, formez-vous tout simplement.

Par exemple, proposez de faire du consulting pour des particuliers ou des entreprises si vous possédez des compétences techniques. Vous trouverez toujours quelqu’un qui a besoin de conseils. A vous de faire l’effort de trouver ces particuliers ou professionnels qui auraient bien besoin d’un de vos coups de mains !

Vous savez créer des boutiques en ligne ? Alors pourquoi ne pas le faire et les revendre ? de nombreux commerçants aimeraient avoir des conseils pour créer la leur ou acheter directement un site déjà conçu. Aujourd’hui n’importe qui peut lancer une boutique en ligne en moins d’une journée sur Shopify (pour citer un exemple de sites à la mode). Il suffit de suivre un tuto gratuit sur Internet et le tour est joué ! Apportez-y une plus-value et vous verrez que vous réussirez à vendre vos services. Facile !

Vous savez écrire ? Alors proposez vos services de rédacteur en vous proclamant Freelance. Des centaines de boutiques en ligne ouvrent leurs portes sur Internet aujourd’hui et les professionnels ont bien souvent besoin de main d’œuvre pour qu’on leur rédige des articles (fiches produits, descriptifs etc…). Facile aussi ! En plus vous pourrez acquérir de l’expérience pour ouvrir votre futur boutique en ligne si cela fait l’objet de votre futur projet.

Vous voyez, tous ces petits business à Cashflow vous permettront dans un premier temps de vous constituer des revenus assez conséquents pour pouvoir les réinvestir dans votre vrai projet en parallèle. Et puis si vous avez de très bonnes compétences dans un domaine, certains seront prêt à payer très cher pour savoir ce que vous savez.

Votre plus grande richesse n’est pas ce que vous avez sur votre compte, mais bien ce que vous avez dans la tête.

Pensez-y !

Comment réinvestir les revenus de son business à Cashflow ?

investir-entreprise-cashflow

Une fois que vous aurez généré 500, 1000, 3 000€ (oui c’est faisable) via votre business à Cashflow, mettez-en une bonne partie de côté. Gardez-vous un salaire évidemment pour vivre, ça coule de source. Avec ces capitaux mis de côté, investissez sur un nouveau business qui pourra vous apporter encore plus de valeur financière.

Par exemple montez vous-même une boutique en ligne en « Dropshipping » avec seulement 100€ (sur Shopify c’est à la portée d’un enfant de 5 ans). Investissez 50€ pour tester vos produits que vous allez vendre, et 100 voire 200€ de plus pour faire de la publicité sur Facebook (je précise Facebook car c’est un des moyens les plus efficaces de nos jours pour obtenir des clients très qualifiés). Avec ce genre d’investissement vous pourrez espérer faire de belles recettes si vous vous y prenez bien, avec une bonne stratégie marketing (ça, tout le monde peut l’apprendre). Vous générerez de nouveaux revenus aussi conséquents que vous mettrez du cœur à l’œuvre !

Car oui, on ne va pas se mentir, monter son commerce sur Internet ça demande du temps, de la patience et du travail… au début en tout cas. Plus vous travaillerez, vous formerez avec quelqu’un (méthode rapide) ou via votre expérience (méthode plus longue) et persévérerez, et plus vous réussirez. Logique !

Mais sachez que vous vous planterez…certainement à un moment ou un autre. Tous les business ne fonctionnent pas du premier coup. Et c’est là que beaucoup de nouveaux « entrepreneurs » abandonneront car ils se décourageront au premier échec. Mais un vrai entrepreneur sait anticiper ces risques, et rebondit tout de suite derrière car cet échec est à prendre comme un levier. Car les erreurs que vous aurez commises, vous saurez que vous ne les referez pas, et serez bien meilleur sur le projet suivant. Un pas après l’autre, sans jamais se décourager. C’est aussi ça la méthode Léo Guillot !

Se former : le meilleur investissement que l’on puisse faire ?

se-former-en-ligne

Nous vous avons parlé de comment créer des business à Cashflow en mettant en avant vos compétences. Puis nous avons évoqué aussi comment créer et développer un business en ligne en investissant dans de la publicité Facebook et des stratégies marketing. En effet, ces deux derniers éléments constituent le nerf de la guerre dans ce qui est la recherche de rentabilité pour son business sur Internet. Et il est probable que vous n’ayez aucune compétence que ce soit en stratégies marketing, en publicités Facebook, en Dropshipping ou que sais-je.

Mais ça ce n’est pas grave. Puisqu’aujourd’hui vous pouvez avoir accès à toute l’informations que vous souhaitez sur Internet. Et vous former est le meilleur moyen d’acquérir des compétences en vous évitant de faire un maximum d’erreurs de débutants. Parce que oui, beaucoup se lance dans le business sur internet, mais beaucoup échouent également car ils n’étaient pas formés et ils se sont découragés trop vite. Alors vous avez deux solutions :

  • Vous former gratuitement(méthode longue) : Apprenez de votre expérience, de vos nombreuses erreurs, récoltez un maximum d’informations et de méthodes gratuites sur le web qui vous paraissent pertinentes (mais sans être totalement sûr qu’elles soient vraiment utiles ou efficaces).
  • Vous former via un mentor, un professionnel dans le domaine (méthode rapide) : En quelques jours, voire en quelques heures pour certaines formations, apprenez de ceux qui ont réussi, pour qui les méthodes expliquées ont porté leurs fruits. En plus de cas pratiques, vous avez un accès à des méthodes qu’il suffit la plupart du temps de recopier pour votre business.

La solution de suivre les conseils d’un mentor est forcément payante, et sur internet il y en a pour tous les goûts au niveau des prix. Bien choisir son formateur est donc essentiel.

Si vous parvenez à trouver un bon formateur et une formation de qualité, alors vous pourrez vous satisfaire d’avoir réalisé un des meilleurs investissements que vous ayez pu faire. Car tout ce que vous aurez appris, vous pourrez le réinjecter dans tous vos futurs business. Et ça, ça n’a pas de prix !

Finalement, investir 500, 1 000 ou 3 000€ dans une ou plusieurs formations qui vous permettront d’apprendre des compétences techniques ne représente pas grand-chose aux vues des bénéfices que vous pourrez générer avec vos business. Et puis maintenant vous savez comment faire pour dégager des fonds d’investissements personnels avec le Cashflow. Donc pourquoi ne pas investir dans l’acquisition de nouvelles compétences ?

Rappelez-vous : Votre plus grande richesse n’est pas ce que vous avez sur votre compte, mais bien ce que vous avez dans la tête.

Les idées reçues concernant les formations en ligne payantes

formation-en-ligne

Revenons à notre Jean-Kevin du début d’article qui promet monts et merveilles avec ses méthodes à 2 francs 50. Vous n’êtes pas dupe, et savez que c’est une arnaque. En revanche, pour savoir si un infopreneur qui vend ses connaissances sur internet par le biais de formations en ligne est sérieux, cela devient plus délicat à déterminer. Et vous avez raison de vous poser des questions quant à la légitimité d’un infopreneur et la confiance que vous pourriez lui accorder.

On s’est tous dit face à ce genre d’entrepreneurs qui vendent leurs méthodes pour faire de l’argent : « S’il gagne autant d’argent avec ses méthodes, pourquoi perd-il du temps à vendre des formations ? Il devrait mieux continuer à utiliser ses astuces miraculeuses plutôt que de les dévoiler au grand public ! »

Et bien vous savez quoi ? Tout est une question de Cashflow une fois de plus !

Alors que les plus pessimistes verront (bien souvent à tort) un « attrape nigaud » pour les clients des formations, d’autres savent qu’il y a une vraie stratégie de développement de business derrière cette vente de formation en ligne.

Prenons l’exemple de Léo Guillot. Sa formation ECOM Mastery marche du feu de dieu et plus en plus de personnes se lancent et réussissent dans l’entreprenariat après coup. Signe que le programme est très qualitatif et que les méthodes dévoilées permettent de lever un nombre incommensurable d’obstacles.

« Mais alors POURQUOI ne garde-t-il pas ses astuces pour lui ??? »

Réponse : Le jeune entrepreneur est déjà passé à un niveau au-dessus.

Pourquoi les entrepreneurs comme Léo Guillot délivrent-ils leurs méthodes ?

leo-guillot-formation

Les revenus qu’il génère via la vente de sa/ses formations ne représentent qu’un faible pourcentage de ses revenus totaux. Mais malgré tout, ces revenus issus de sa vente de produits d’informations, lui permettent d’investir directement dans ses nouveaux projets plus conséquents. Ce ne sont pas la vente de formation qui le font vivre (bien qu’il pourrait s’en contenter). Ce sont ses sociétés et ses business d’une ampleur plus importante, comme son agence marketing ou bien encore le développement complet d’un nouveau logiciel, qui lui délivrent ses revenus les plus importants.

Créer des boutiques en ligne et les revendre, ça il sait le faire. A la perfection même. Et c’est pourquoi il est légitime qu’il partage toutes ses connaissances. En offrant des formations de qualité comme ECOM MAstery, cela lui délivre beaucoup de crédibilité et de capital sympathie envers ses clients, ainsi que des revenus supplémentaires non négligeables pour investir dans des projets monstres. Projets, qui une fois auront atteint leur maturité, généreront des revenus beaucoup plus puissants, qui seront ensuite réinvestis dans des projets encore plus importants. Principe de Cashflow.

Léo Guillot a commencé ses business avec quasiment rien. Petit à petit il a pris de l’ampleur avec cette méthode, à une vitesse exponentielle. Et il ne s’arrêtera pas là. Il n’a que 23 ans et continuera à développer ses business, car il a cette fibre entrepreneuriale. Il a su se lancer, prendre ses risques en investissant, et surtout… PASSER A L’ACTION ! Et voilà le résultat aujourd’hui.

Alors, peut-on créer une entreprise sans argent ?

 

De nos jours, avoir des compétences de base ou faire des grandes études n’est pas un impératif à la réussite. Car n’importe qui peut se former très rapidement notamment avec un bon mentor. Et nous l’avons vu, il n’est pas nécessaire d’avoir des milles et des cents pour commencer. Ce qui compte c’est le Mindset, cet état d’esprit à avoir pour dépasser ses peurs d’entreprendre, oser se lancer et, encore une fois, PASSER A L’ACTION.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*