Le konjac : un aliment miracle pour perdre du poids ?

nos conseils pour une perte de poids efficace

Retenez bien son nom : konjac. Une plante tout droit issue des forêts tropicales et subtropicales d’Asie et utilisée en cuisine essentiellement au Japon aujourd’hui. Le konjac est peu connu en France et pourtant, on lui confère des capacités de perte de poids rapides assez étonnantes. Zoom sur le konjac, légume minceur par excellence.

Le konjac : un légume peu ordinaire

Son nom scientifique est amorphophalus konjac. De la famille des Araceae, il est particulièrement apprécié dans certains pays d’Asie et notamment au Japon, pays dans lequel le konjac est d’ailleurs apparu au 18e siècle.

A ses débuts, le konjac était prisé pour ses qualités médicinales, notamment comme traitement contre le diabète ou le cancer. Sa forme très particulière lui vaut également l’appellation de « langue du diable » et ce sont ses racines que l’on utilise en alimentation traditionnelle au Japon depuis plus de deux millénaires, notamment dans le konnyaku, les pâtes ou encore les biscuits.

Des racines de konjac est extrait du glucomannane, un épaississant utilisé comme produit de base dans de nombreux mets asiatiques… mais également très efficace dans l’estomac.

Le glucomannane : la fibre magique du konjac

C’est le glucomannane, cette fameuse fibre extraite des racines de konjac qui, dans le cadre d’un régime amaigrissant, permet de remplir l’estomac sans consommer la moindre calorie. A ce titre, le konjac est recommandé dans de nombreux ouvrages de phytothérapie et il forme un ingrédient particulièrement recommandé dans le célèbre régime Dukan.

Les propriétés du konjac

Le glucomannane étant une substance permettant de tapisser les parois de l’estomac, il permet à ce dernier d’envoyer des messages de satiété au cerveau : le konjac a donc des propriétés coupe-faim à raison de 3 calories seulement pour 100 grammes. Le glucomannane possède également la particularité d’agir comme une véritable éponge, captant une partie des sucres et des graisses.

Plus encore, il était autrefois recommandé en Asie pour traiter le cancer ou le diabète ainsi que pour faire baisser le taux de mauvais cholestérol.

Totalement naturel et très peu calorique, le konjac a tout bon : il agit sur notre santé et nous permet de perdre du poids sans trop d’effort.

Sous quelle forme consommer du konjac ?

En gélules ou en vermicelles, le konjac peut prendre plusieurs formes et s’accommoder à différents goûts. Vous connaissez peut-être le fameux konnyaku dont la farine mélangée à de l’eau forment les vermicelles (appelées « konjac shirataki ») bien connues des plats japonais. Il est également possible de faire cuire des nouilles de konjac, peu caloriques et apportant un sentiment de satiété relativement rapide.

Si vous décidez de consommer du konjac, soyez vigilant(e) quant aux instructions d’utilisation.

Plus d’informations sur le Konjac à cette adresse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*