Alopécie : comment y remédier ?

Alopécie : comment y remédier ?
Alopécie : comment y remédier ?
User Rating: 3.6 (1 votes)

La chute de cheveux ou l’alopécie touche aussi bien les hommes que les femmes. Ce phénomène naturel est notamment lié aux facteurs héréditaires. Si des membres de votre famille souffrent donc d’alopécie androgénétique ou de calvitie, vous avez de grandes chances de perdre prématurément vos cheveux. L’alopécie survient également à la suite de la prise de médicaments ou d’un traitement spécifique comme la chimiothérapie. Selon le cas, différentes solutions permettent de remédier à la chute des cheveux.

Fortifier le cuir chevelu

Le recours aux traitements d’appoint permet effectivement de ralentir la chute des cheveux. Les spécialistes vous recommanderont certainement les prises de compléments nutritionnels composés de vitamines (B5, B6, H) et de gélatine. Les acides aminés soufrés comme la lobamine, la cystine et la cystéine agissent également sur le cuir chevelu. Et pour compléter les traitements, pensez à appliquer régulièrement une lotion contre les chutes de cheveux. Certains shampoings peuvent également s’avérer efficaces, mais dans le cas d’une alopécie généralisée, il vaut mieux opter pour les solutions radicales comme la greffe de cheveux.

La greffe de cheveux

La transplantation capillaire consiste à réaliser des micro-greffes de cheveux. Avec l’avènement des techniques modernes, il est possible de greffer plus de 1000 greffons en une seule séance. Pour en savoir plus sur la restauration capillaire, vous pouvez vous référer aux sites spécialisés comme https://centre-capillaire-bordeaux.fr. Pour remédier à la chute prématurée des cheveux, les experts ont ainsi recours à différentes techniques de greffe : FUE, FUE robotisée, FUT.

greffe cheveux

  • La greffe FUE ou Follicular Unit Extraction est réalisée sous anesthésie locale. Le médecin pourra prélever manuellement les greffons. Ces derniers mesurent à peine 0,7 à 1mm et ils sont extraits avec de très petites pinces. La seconde partie de la séance consistera à la réimplantation des unités folliculaires au niveau des zones les plus dégarnies. Rappelons qu’une séance dure plusieurs heures puisque le médecin extrait puis réimplante les greffons, un à un. Vous n’aurez cependant pas à craindre les cicatrices.
  • La greffe FUT ou Follicular Unit Transplant est une technique beaucoup plus invasive. De ce fait, elle requiert l’expertise d’un chirurgien plasticien. Les établissements spécialisés disposent des infrastructures nécessaires pour ce genre d’intervention. Le patient sera soumis à une anesthésie locale afin de faciliter le prélèvement d’une bandelette de peau. Les unités folliculaires qui sont présentes sur cette bandelette seront ensuite extraites, une à une. Une fois les greffons prélevés, ils seront réimplantés manuellement sur les zones les plus dégarnies. Le prélèvement de tissu cutané peut engendrer l’apparition de cicatrices.
  • La greffe FUE robotisée est une technique révolutionnaire puisque le prélèvement des greffons est réalisé par un robot. Le patient sera placé sous anesthésie locale afin que la machine puisse extraire les unités folliculaires, une à une. Il va sans dire que les résultats sont optimisés et les risques d’endommager les bulbes pileux sont minimes. Cette technique de greffe se déroule en trois étapes, à savoir : le prélèvement des greffons, la préparation de la zone dégarnie et la réimplantation des greffons.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*