7 choses que vous devez savoir sur les troubles alimentaires

7 choses que vous devez savoir sur les troubles alimentaires
7 choses que vous devez savoir sur les troubles alimentaires
User Rating: 0 (0 votes)

Quels sont les différents types de troubles alimentaires ?

On reconnaît généralement trois types principaux de trouble alimentaire que sont l’anorexie mentale, la boulimie et l’hyperphagie boulimique :
L’anorexie mentale correspond aux personnes qui passent par la restriction alimentaire et l’hyperactivité. Il en résulte ainsi une perte de poids conséquente. Une anorexique se nourrit toujours, mais dans une quantité bien en deçà de ses besoins quotidiens.


La boulimie : La boulimie se traduit par des épisodes de crises alimentaires suivis de comportements compensatoires (purge, hyperactivité sportive, restriction alimentaire)


L’hyperphagie : L’hyperphagie correspond à une manière de manger de façon incontrôlable. Il y a le même sentiment de perte de contrôle que pour la boulimie, mais la différence se trouve dans l’absence de comportement compensatoire. Il en résulte donc parfois une prise de poids élevé.

Depuis quelques années, il émerge de nouveaux troubles alimentaires qui sont encore peu connus :


La compulsion nocturne : Les angoisses nocturnes, les troubles du sommeil peuvent enclencher chez certaines personnes une crise qui survient généralement au milieu de la nuit entre 1 h et 3 h du matin. La personne va manger de façon compulsive pour apaiser son anxiété.


L’orthorexie : Elle s’apparente beaucoup à l’anorexie, mais correspond à une forme plus particulière de restriction. Les personnes orthorexiques étiquettent énormément la nourriture comme bonne ou mauvaise et suppriment tous les aliments dits « mauvais » de leur nutrition. Cela peut prendre en compte la viande rouge, toutes les graisses animales, l’alcool, les jus et plus globalement tous les aliments qui ont des effets négatifs sur la santé. Ces personnes se restaurent alors uniquement de légumes verts, de crudité, de salade, de poisson maigre, etc.


La phobie alimentaire : Il s’agit d’une peur incroyable face à certains aliments spécifiques au point de ne plus pouvoir les manger, les boire, les sentir, ni même les voir. Cette phobie est généralement due à un traumatisme soit lié à des troubles digestifs ou à un abus sexuel. Les patients sont souvent hypocondriaques ou extrêmement anxieux, notamment vis-à-vis de la mort.

On ne choisit pas d’avoir un TCA

Ce n’est pas une décision consciencieuse de tomber dans l’anorexie, la boulimie ou encore l’orthorexie. Non, ces personnes-là ne cherchent pas à avoir un corps parfait, à manger sainement et à être belles. Cela insinuerait qu’une personne souffrant de trouble alimentaire puisse s’arrêter dès qu’elle en a envie. Pensez-vous vraiment qu’elles iraient jusqu’à mettre leur vie en danger, à passer des journées, des mois voire des années dans des hôpitaux juste pour avoir un ventre plat ?

Non, bien que toutes ces personnes ont en général pour point commun de ne pas se sentir bien dans leur peau et de ne pas aimer leur corps, leur perte ou prise de poids n’est pas une volonté. Leur trouble alimentaire résulte souvent d’un traumatisme conscient ou inconscient et d’un ensemble de facteurs psychologiques, comportementaux, sociaux et même génétiques.

Le trouble n’est pas forcément visible physiquement

Il existe encore beaucoup de préjugés face aux troubles du comportement alimentaire. Beaucoup de personnes pensent que les anorexiques, boulimiques, orthorexiques… ont soit la peau sur les os ou des kilos en trop. Mais c’est complètement faux ! Les troubles alimentaires sont une maladie mentale. Une personne avec un poids tout à fait « normal » peut souffrir de restriction mentale sévère. Son trouble alimentaire mérite d’être pris avec tout autant de sérieux qu’une personne maigre pesant moins de 30 kilos.

Un trouble alimentaire est une vraie maladie

Pour beaucoup de personnes, un trouble alimentaire est un obstacle mineur, facile à surmonter. Mais il est important de bien comprendre que la nourriture et le physique sont juste des symptômes de la maladie. Les causes sont beaucoup plus profondes. Et peser un poids « normal » n’est pas l’élément d’une guérison complète. Il faut souvent plusieurs années pour guérir totalement de ces troubles en travaillant sur le traumatisme à l’origine et sur les facteurs psychologiques.

Les troubles alimentaires peuvent toucher tout le monde

Bien que 80 % des personnes touchées sont des femmes, 20 % sont des hommes. Oui, les hommes aussi peuvent être concernés par les troubles alimentaires.

Tous les âges sont touchés ! Bien que l’on constate un pic entre 13 et 17 ans, les jeunes adultes, les enfants et même les plus de 50 ans peuvent souffrir de troubles alimentaires.

En France, ce sont 8 millions de personnes qui en sont atteints, soit près de 12 % de la population. C’est un chiffre effroyable ! Et malheureusement, c’est un nombre qui augmente au fil des années.

Les troubles alimentaires peuvent être mortels

Si vous pensez encore que les troubles alimentaires ne sont que des caprices d’adolescent sans gravité, sachez que l’anorexie mentale compte 10 % de décès. C’est la maladie psychiatrique qui tue le plus avec le taux de mortalité le plus élevé des troubles mentaux. Crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, défaillance d’organe… Les causes sont multiples mais sont toutes dues au ravage des troubles alimentaires.

La guérison totale est possible

Bien qu’il soit difficile de mettre fin aux troubles alimentaires, il est possible de s’en sortir totalement quand bien même le trouble est ancré dans la vie quotidienne du malade depuis des mois voire des années. Il existe d’ailleurs certains sites et blogs qui proposent des témoignages de rescapé des troubles alimentaires.

Prenons l’exemple de norainnoflower.com qui est un site tenu par une jeune fille qui a souffert d’anorexie pendant 4 ans et qui, maintenant qu’elle est guérie, rédige régulièrement des articles pour vous aider à vous détacher des troubles alimentaires.

Son site internet met également en avant le livre qu’elle a écrit relatant son histoire des premiers symptômes de l’anorexie à aujourd’hui.

Feedagora est un blog de passionnés de la vie avec un grand V. Lifestyle, santé, sexo, bien être, psycho... Découvrez notre univers et trouvez de nombreuses réponses à vos questions.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*